Aperçu général de la région 15q11.2

Délétions et duplications de la région 15q11.2 (sur le chromosome 15) sont des réarrangements fréquents. La prévalence est de 1 sur 250. Ces réarrangements se produisent entre les points d'arrêt (BP) BP1 et BP2 et se prolongent sur une distance de 250 kilobases. Ce segment contient quatre gènes: GCP5, CYFIP1, NIPA1 et NIPA2, dont les fonctions exactes sont encore mal comprises.


Microdélétion (BP1 & BP2)

Description clinique :

Une microdélétion 15q11.2 a une pénétrance incomplète et une expression variable. Cela signifie que le porteur de cette modification génétique ne présente pas nécessairement des manifestations et si oui, celles-ci peuvent varier entre les personnes. Certaines études ont suggéré que des facteurs supplémentaires sont nécessaires pour développer une déficience intellectuelle ou un trouble psychiatrique. Ceci explique la grande variabilité clinique entre les porteurs de la microdélétion.

Les malformations associées

  • Retard de développement
  • La majorité des enfants qui portent une microdélétion 15q11.2 présentent un retard de développement et un retard de la parole. Surtout, ils peuvent présenter la dyslexie [Doornbos et al 2009; Burnside et al 2011; von der Lippe et al 2011]. Ils peuvent également présenter une dyscalculie (trouble persistant et spécifique de l'apprentissage mathématique).

  • Troubles neurologiques
  • Les porteurs d'une microdélétion ont souvent des anomalies cérébrales visibles à l'IRM ou a l’EEG. Ils peuvent également présenter de l'épilepsie [de Korvel et al 2010; Mullen et al 2013], qui est probablement associée au gène de la NIPA2 (Xie et al, 2014).

  • Troubles comportementaux et psychiatriques
  • D'une manière générale, 55% des porteurs présenterait un trouble psychiatrique ou comportemental. Cela comprend le trouble déficitaire de l'attention, des troubles du spectre de l'autisme, le trouble obsessionnel compulsif, les comportements d'automutilation, la schizophrénie ou la psychose paranoïaque.

  • Croissance
  • Plus rarement, ils peuvent présenter une microcéphalie (petite tête), un retard de croissance intra-utérin, une petite taille, ou une macrocéphalie (plus grosse tête que la normale).

  • Malformations
    • Une cardiopathie congénitale (9%) (Vanlerberghe et al, 2015)
    • Des anomalies génitales (7%)
    • Des infections récurrentes (7%)
    • Des cataractes (4%)
    • Une perte auditive ou une déficience (4%)
    • Fistule trachéo-oesophagienne (2%)
    • Omphalocele (2%)

    Hérédité

    • Transmission: ces microdélétions sont transmises sur un mode autosomique dominant. Un porteur a une probabilité de 50% de transmettre cette suppression à sa descendance.
    • Dans 51% des cas, une microdélétion 15q11.2 est héritée d'un parent ne montrant aucun symptôme. Dans 35% des cas, elle est héritée d'un parent présentant des signes cliniques. Dans ces deux situations, le risque pour les autres enfants d'hériter également cette suppression est de 50%.
    • Dans 5-22% des cas, la microdélétion 15q11.2 arrive de novo, ce qui signifie lors de la conception d'une personne affectée. Le risque pour les frères et sœurs est dans ce cas similaire au risque de la population générale.
    • Le diagnostic prénatal: le diagnostic prénatal est techniquement possible par un prélèvement de villosités choriales à partir de 11 semaines de grossesse ou une amniocentèse à partir de 15 semaines de grossesse. Peu de demandes ont été faites pour cette condition en raison de la variabilité clinique et de l'impossibilité de prédire les manifestations.

    Duplication

    Il y a peu d'informations sur la duplication et les études n’ont pas démontré pour l'instant que cette variation génétique pourrait contribuer à des troubles du développement. [Chaste et al 2014].

    De nombreux réarrangements génétiques ou variations en nombre de copies (CNVs) ont été associés avec des troubles développementaux et psychiatriques. Cependant, la façon dont ces mutations affectent le developpement du cerveau ou encore le comportement et la cognition reste à ce jour peu connue. Ces questions sont au centre de nos recherches.

    Si vous souhaitez avoir plus d'informations sur cette étude participer, cliquez ici

    Nous restons à votre disposition pour de plus amples informations sur le déroulement de l'étude.